La journaliste Yasmine Moussous, qui travaille pour la chaine d’informations Russia Today (RT) est la première algérienne à se voir administrer le vaccin russe conte coronavirus Covid-19.

Dans une vidéo postée, lundi 29 septembre, sur son compte Facebook, la journaliste qui est basée à Moscou, a donné des nouvelles après avoir reçu une dose de Spoutnik V.

« Rien d’exceptionnel à signaler. Ma température est très normale. Je me trouve à mon lieu de travail (…) », a annoncé l’animatrice qui remercie l’ensemble de ses abonnés qui ont eu à s’inquiéter pour elle.

Le 11 août, le président russe Vladimir Poutine avait annoncé que la Russie a développé le premier vaccin contre le coronavirus, en précisant que sa fille a « participé à l’expérience » en recevant une dose. « Ce matin, pour la première fois au monde, un vaccin contre le nouveau coronavirus a été enregistré », avait déclaré M. Poutine. « Je sais qu’il est assez efficace, qu’il donne une immunité durable », a-t-il ajouté. Le vaccin a été développé par l’Institut Nikolaï Gamaleïa, un centre de recherche d’État en épidémiologie et microbiologie situé à Moscou.

Le feedback de Yasmina après 72H de la vaccination:

Début septembre, une étude publiée dans la revue britannique The Lancet affirmait que le vaccin russe contre le coronavirus donnait des résultats préliminaires encourageants.

Après évaluation par un comité scientifique indépendant, l’étude a conclu que le vaccin baptisé Spoutnik V déclenche une réponse immunitaire et n’a pas entraîné d’effets indésirables graves.

L’Algérie, pour sa part, se tient prête à acquérir le vaccin anti-Covid dès sa commercialisation. Le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid a, maintes fois, rappelé l’engagement du gouvernement à acquérir le vaccin, une fois qu’il aura prouvé son efficacité dans le pays de provenance.