La cité de Séfar, dans le Tassili n’Ajjer (wilaya d’Illizi, située à 2400 km au Sud de la capitale Alger). La cité de Séfar est la plus grande cité troglodyte au monde (inscrit au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1982), le plus grand musée a ciel ouvert au monde, abritant des centaines de milliers de gravures, dessins et peintures rupestres, parmi lesquelles les fameux «Grands Dieux» et «Martiens» d’un style pictural très particulier, qui comptent parmi les plus anciennes peintures et plus énigmatiques au monde.

La datation de ces figures étonnantes datent d’au moins 12 000 ans avant nos jours – voire beaucoup plus – L’on ne doit jamais imaginer le passage d’un style culturel à un autre comme une rupture franche et brève.

Les Capsiens de la période bubaline (Le paléolithique algérien), au nord, n’ont pas disparu subitement pour faire place aux suivants, au sud. On peut concevoir un genre de fondu d’images comme on l’utilise au cinéma pour donner l’impression que bien des choses se passent qu’on ne peut dissocier distinctement. Les catégories en paléontologie sont toujours des constructions humaines qui permettent l’entendement. Il est à noter que jusqu’au Capsien, l’homme ne se représentait quasiment jamais. Des gravures d’alors ne figure qu’un bestiaire pictural.

Le sacré représenté va d’abord vers l’extérieur de l’homme, l’animal, pour lui revenir peu à peu. L’art rupestre de la première moitié du néolithique dans le Tassili n’Ajjer (Sud Algérien) offre la vision d’un monde quasi extra-terrestre, peuplé de personnages étranges évoquant des cosmonautes casqués.

Plongée dans la mystérieuse cité rupestre de Séfar 1 Nessahra

Plongée dans la mystérieuse cité rupestre de Séfar 2 Nessahra

Plongée dans la mystérieuse cité rupestre de Séfar 3 Nessahra

Plongée dans la mystérieuse cité rupestre de Séfar 4 Nessahra

Plongée dans la mystérieuse cité rupestre de Séfar 5 Nessahra
Plongée dans la mystérieuse cité rupestre de Séfar 6 Nessahra