Après Biskra, le grand erg oriental pourrait devenir le nouveau grenier de l’Algérie. Une population agricole chevillée au sable de cette contrée se réapproprie les lieux pour en faire un lieu de vie.

Fertiliser le Sahara, planter, verdir et produire des légumes sont les initiatives qui sont menées depuis quelques années dans le Souf, au sud-est algérien. Un million d’oliviers sur 3000 ha sont plantés.

Outre la phœniciculture en ghout traditionnelle, on y trouve désormais la pomme de terre, les cacahuètes, l’ail, les cultures maraîchères, condimentaires et fourragères, ainsi que les pistaches et les roses. D’ailleurs, la wilaya d’El Oued possède une variété d’arachides particulièrement prisée. Pas seulement, depuis quelques années on y voit aussi des plantations de tabac, pistache, pastèque et surtout les roseraies de Guemar….Un vrai miracle.