L’Algérie a l’intention d’augmenter son niveau de production d’or de 60 kg actuellement à 240 kg par an.

Le ministère des Mines considère que cet objectif est réalisable et le ministère prévoit d’accélérer la révision de la loi minière et de mettre en place les mécanismes miniers nécessaires pour la rendre plus attractive pour les investisseurs.

Le ministre des Mines, Mohamed Arkab, a déclaré lors d’une visite au Forum de la radiodiffusion ce matin qu’il était temps que le Conseil des ministres approuve hier la feuille de route. «Notre production d’or ne suffit pas à satisfaire la demande du marché et à relancer les activités industrielles qui nécessitent cette matière première».

De plus, lors de l’établissement de la cartographie minière du pays, le ministre a indiqué que 95 zones remplies de mines d’or ont été découvertes à ce jour et qu’elles seront bientôt développées dans le cadre de la coopérative. Il sera lancé dans la partie sud du pays, comme le désert de Tamanrasset et Illizi.

Lors de la réunion du Cabinet d’hier, le chef de l’Etat a approuvé l’exploitation minière artisanale en attendant l’achèvement de la nouvelle loi minière. L’Algérie a l’intention de faire face à la baisse des revenus des hydrocarbures en augmentant l’extraction des ressources minérales.

production d'or
Carte de principaux gites et gisements en Algérie