Le documentaire « 143, rue du désert », un portrait poignant de Malika, une septuagénaire gérante d’un petit relais routier au milieu du désert algérien.

C’est durant la décennie noire que Malika décide de quitter la maison familiale pour s’établir sur la route nationale entre El Menia à Ghardaïa et Tamenrasset. Elle est propriétaire d’une petite buvette de 20 mètres carrés où elle propose aux potentiels routiers du thé, du café, des cigarettes et autres petits plats rapides.

Malika se tient au courant de ce qu’il se passe autour d’elle grâce à son contact continue avec ses clients. Elle s’attable souvent avec ses clients routiers qui ramènent leurs préoccupations et leurs rêves pour animer le temps d’une « omelette au sable » ou d’un thé le quotidien difficile mais serein de la vieille dame, qui refuse de retourner chez elle dans une ville du nord-est du pays qu’elle n’évoque pas.

Le tournage du documentaire se passe au moment où une grande station-service s’apprête à ouvrir ses portes, suscitant une petite inquiétude chez Malika qui refuse toujours de quitter son petit relais.

Voici la bande annonce du documentaire réalisé par le jeune algérien Hassen Ferhani :