L’Union nationale des industriels producteurs et transformateurs (UNIPT) d’Algérie a appelé les pouvoirs publics à ouvrir les frontières afin de sauver l’économie nationale. Le président de l’Union, Ali Guerfa a affirmé ce lundi 2 février dans une déclaration au journal arabophone El Khabar que la fermeture des frontières est une mesure qui contredit les statistiques quotidiennes sur la pandémie de la covid-19 en Algérie.

L’ Union nationale des industriels producteurs et transformateurs d’Algérie a appelé le comité scientifique du suivi de la pandémie à expliquer la relation entre les statistiques sur la pandémie du coronavirus en Algérie et le maintien de la fermeture des frontières. Il explique que les chiffres quotidiens sont en contradiction avec le maintien de la fermeture des frontières. Une fermeture qui a causé d’énormes dégâts à l’économie nationale, selon la même organisation.

L’UNIPT indique que cette mesure a réduit l’activité économique d’une façon drastique. Le président de l’Organisation a appelé le comité scientifique à recommander au gouvernement l’ouverture des frontières aérienne, terrestre et maritime. Il préconise le renforcement des mesures de lutte contre la pandémie tout en permettant aux industriels de travailler et de relancer l’activité économique en berne.

L’UNIPT a également fait un constat amer sur la situation économique du pays. Elle a souligné que “l’économie nationale est dans une situation désastreuse. Elle a connu un retard énorme à cause des pratiques illégales, et non scientifiques de sa gestion. Ces pratiques ont eu des conséquences dramatiques sur le pouvoir d’achat”.

Il faut signaler qu’en plus de ces industriels, la diaspora algérienne à l’étranger ne cesse d’appeler à l’ouverture des frontières. Ces Algériens ont multiplié les actions afin de se faire entendre pour la réouverture des frontières en Algérie.