Les Emirats arabes unis suspend jusqu’à nouvel ordre, la délivrance des visas aux ressortissants de 13 pays dont l’Algérie. La décision a rentrée en vigueur le 18 novembre dernier. Les motifs de cette décision qui concerne tous les types de visa n’ont pas été précisés dans le document partagé par l’aéroport de Dubai.

Les Emirats arabes unis ont, en effet, décidé de fermer leurs frontières à toute personne en provenance d’Algérie. L’annonce a été faite ce mardi 24 novembre par les autorités émiraties qui ont adressé une circulaire aux services d’émigration. Celle-ci dispose que « les demandes de visa d’entrée au pays, y compris les visas de travail, sont suspendues jusqu’à nouvel ordre pour les nationalités des pays suivants : Yémen, Syrie, Irak, Libye, Afghanistan, Pakistan, Somalie, Liban, Kenya, Tunisie, Algérie, Turquie et Iran ».

Les dirigeants émiratis n’ont donné aucune explication. Mais cette mesure intervient au moment où les tensions s’accentuent entre les Émirats arabes unis et l’Algérie à cause des positions d’Alger concernant plusieurs dossiers, dont celui du processus de paix libyen et palestinien mais aussi celui du Sahara occidental, où les Emirats ont récemment ouvert un consulat général, précisément à Laâyoune. Ce qui avait déplu à l’Algérie.