Le Chebsaurus, aussi surnommé le géant de Ksour, est un genre éteint de dinosaures sauropodes cétiosauridés. Il a vécu en Algérie durant le Jurassique moyen.

L’espèce type, Chebsaurus algeriensis, a été décrite par Farida Mahammed et al. en 2005. Elle est basée sur des fossiles retrouvés en Algérie dans la partie occidentale du massif d’Atlas.

Étymologie

Le nom générique est tiré de « Cheb » qui est une appellation populaire de la région ouest de l’Algérie pour désigner un adolescent de façon informelle (le dinosaure en question étant mort au stade juvénile). Le nom spécifique fait référence au pays dans lequel il a été trouvé.

Description

Chebsaurus algeriensis
La description de Chebsaurus algeriensis | Credit: Farida Mahammed et al. en 2005

Faisant partie du clade des Eusauropoda, il se différencie d’autres sauropodes du Jurassique moyen et inférieur sur la base de nombreux caractères anatomiques, tout en présentant nombre d’affinités avec les espèces Lapparentosaurus madagascariensis et Cetiosaurus oxoniensis. La taille de ce specimen juvénile a été estimée entre 8 et 9 mètres de long.

Situé à une cinquantaine de kilomètres au sud-ouest de Aïn Sefra, entre Sfissifa et la petite localité de Oulakak. La découverte en 1999, dans ce site, de 51 ossements d’un dinosaure, dans le cadre d’un programme de fouilles du musée de géologie et des hydrocarbures de l’entreprise Sonatrach, a fait sortir cette localité de l’anonymat. l’annonce officielle de cette découverte a été proclamée le 17 octobre 2000 sous le nom du « Géant des Ksour ».

Le musée jurassique de Rouis El-Djir

Le musée jurassique de Rouis El-Djir
Le musée jurassique de Rouis El-Djir

Le musée jurassique, conçu par l’architecte suisse Daniel Guadeloup dans la localité de Rouis El-Djir, bénéficiera du soutien nécessaire pour le développement de ses activités. Relevant de la commune de Sfissifa, distante de 128 km au sud-ouest du chef-lieu de la wilaya de Naâma, ce musée, qui sera doté de l’ensemble des commodités et équipements nécessaires dont un laboratoire de recherches archéologiques, abritera les fossiles du dinosaure herbivore appelé «Géant des ksour», découvert en octobre 2000 dans cette région, rapporte la géologue Mohammedi de l’Institut des sciences de la terre et de la géologie d’Oran.

Le musée jurassique de Rouis El-Djir
Le musée jurassique de Rouis El-Djir

Les restes d’une mâchoire inférieure d’un crocodile primitif découvert dans la même zone seront également déposés dans ce musée, indique Mme Mohammedi.

La région des ksour de Sfissifa

La région des ksour de Sfissifa s’est transformée, en un laps de temps très court, en un lieu de prédilection pour les missions d’archéologues soutenues par la Sonatrach dont les équipes ont été les premières à faire part de la découverte du dinosaure.

Les fouilles effectuées depuis ont permis la collecte de plus de 300 vertèbres, du squelette et des parties cartilagineuses du dinosaure des ksour. Les recherches lancées après cette découverte ont donné lieu à des hypothèses scientifiques sur la chronologie du peuplement humain de cette région qui intéresse les archéologues et les paléontologues devant déterminer leur datation.