Avec une superficie de 42 100 hectares et 40 millions de m3 de réserve hydrique dans ses lacs et ses mares, la zone humide de Guerbes Sanhadja en Algérie est classée depuis 2001 à la convention de RAMSAR comme site d’importance internationale.

Pour préserver la région et apporter une alternative économique aux populations locales, le PNUD, en collaboration avec le Ministère de l’Agriculture, du développement Rural et de la Pêche et le World Wildlife Fund (WWF), a lancé un projet de gestion intégrée des zones humides de Guerbès.

En plus d’élaborer un plan de gestion rationnel et durable des ressources de la zone humide, le projet prévoyait l’aménagement d’un centre d’éducation et de formation, ainsi que la mise en place d’un système de suivi-évaluation de la biodiversité.

Le Complexe des Zones Humides de Guerbes Sanhadja en Algérie.

Une des activités du projet concerne la promotion et la valorisation de la production apicole. En effet, la région est non seulement riche en chêne-liège, dont l’écorce permet de construire des ruches artisanales, mais aussi en fleurs et plantes locales qui produisent un miel de haute qualité.

Découvrez ici l’ensemble du projet de préservation de la zone humide de Guerbès , une coopération entre le PNUD Algérie et le Ministère de l’Agriculture, du Développement Rural et la Pêche :