Algérie – L’aéroport d’Alger avait annoncé l’acquisition de caméras thermiques en vue de la reprise des vols de rapatriements. Le retour de ces opérations est, donc, en bonne voie.

Ces derniers jours, des « indices » positifs concernant une reprise des vols de rapatriement ont été évoqués notamment par le député de l’immigration Noreddine Belmeddah. Ce dernier a révélé que des équipements et des réactifs de dépistage étaient en route vers Alger.

Selon Noreddine Belmeddah, les opérations de transport maritime des véhicules vers Marseille et Alicante depuis les ports d’Alger et d’Oran ont servi de préparation pour les services des douanes et de la police des frontières en attendant une reprise des opérations de rapatriement par voie aérienne et maritime.

Interrogé par TSA, le député Noreddine Belmeddah a estimé que « l’acquisition du matériel et des tests de dépistages est un des indicateurs que les ressortissants algériens seront contrôlés au niveau des aéroports », soulignant que « ce sont des indicateurs clairs ».

« Dans d’autres aéroports du monde, un voyageur est soumis immédiatement à un test de dépistage, en plus de remplir une fiche de renseignements, avant de le libérer. Cela faisait défaut en Algérie », a-t-il expliqué.

En effet, pour lui cette acquisition est une lueur d’espoir et un « indicateur positif » quant à la réouverture des frontières du pays, qui, rappelons le, sont fermées depuis la mi-mars à cause de la pandémie du Coronavirus.