La décision de la réouverture des frontières de l’Algérie pourrait être tranchée cette semaine. Les hautes autorités de l’Etat devront saisir dans les prochains jours le Comité scientifique de suivi de l’épidémie de coronavirus (Covid-19) pour donner son avis sur la question. C’est ce qu’a indiqué le Pr Riad Mehyaoui, membre dudit comité.

Le professeur explique que pour le moment, « le comité scientifique n’a pas été sollicité. Mais je sais qu’il va être sollicité. Pour le moment, on n’a pas encore sorti ce dossier ». Le Pr Mehyaoui estime « c’est possible qu’on le sorte la semaine prochaine, après sollicitation bien entendu », précisant que ce « dossier est du ressort des hautes autorités du pays ». Le membre du comité scientifique souligne : « Notre crainte c’est par rapport à ce qui se passe en Europe. En Espagne, en France, dans d’autres pays, le monde parle de re-fermeture des frontières ».

Le comité scientifique se réunira sur demande du Premier ministre. L’instance devra trancher sur la situation épidémiologique à la lumière des données collectées. Elle rendra compte de ce qu’elle a observé au niveau national, ce qui permettra aux pouvoirs publics de prendre la décision qu’il faut par rapport aux frontières.

De son côté, le Dr Mohamed Bekkat Berkani a rappelé que la décision finale ne relevait pas des prérogatives du comité scientifique dont il est membre. Toutefois, il estime que « l’amélioration constante et la consolidation de le tendance baissière des contaminations augurent de la reprise progressive de toutes les activités ».

Ainsi, il est possible que les autorités algériennes soumettent cette question à l’appréciation du comité scientifique, au plus tard, en fin de cette semaine. D’autant que le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a conditionné la réouverture des frontières par l’avis favorable des scientifiques composant le Comité de suivi de la pandémie de coronavirus.

Plusieurs arguments motivent l’option de la réouverture des frontières de l’Algérie. Notamment, la baisse continuelle des cas de contamination au coronavirus, enregistrée depuis plusieurs semaines.