Le phénomène n’est pas rare mais il est toujours impressionnant. Ce samedi 6 février, le sable du Sahara algérien a parcouru des milliers de kilomètres pour remonter jusqu’en Suisse en passant par la France.

Les villes françaises et suisses ont pris des couleurs inhabituelles qui ont suscité de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux.

Partagées et likées des milliers de fois à travers la toile, des photos et vidéos de ces villes enveloppées de sable ont fait le buzz en ce samedi 6 février.

En France, plusieurs villes, comme Marboz, Brenat, ou encore Lyon, se sont réveillées sur ce spectacle pour le moins inhabituel. C’est également le cas de Genève, en Suisse. Plus insolite encore, la principauté d’Andorre, où sable et neige se sont superposés.

L’Algérie n’a pas fait exception. Hier vendredi, ce fut le ciel d’Oran qui prit ce ton ocre si particulier qui a fait le tour du monde. Sur ces clichés repris plus de mille fois, la ville algérienne semble avoir été peinte avec une plume aux tonalités chaudes.

La chaîne Météo souligne que le phénomène est peu commun, « mais pas si rare que cela en France ».

En effet, il s’agirait de sable du Sahara qui a survolé l’Hexagone, transporté par le vent qui l’a saupoudré sur ces villes, offrant à ses habitants une expérience unique en son genre.

Un puissant sirocco lié à une dépression méditerranéenne

Le sable du Sahara algérien
EN IMAGES – Le sable du Sahara algérien s’invite en Europe

Une dépression assez creuse à 995hPa est centrée sur le sud de la Méditerranée. Elle provoque un sirocco puissant sur les pays du Maghreb emportant le sable du désert saharien dans les basses couches de l’atmosphère. Ce vent de sud véhicule ces poussières sahariennes au-dessus de la Méditerranée. Elles sont  reprises par un flux de sud-est soutenu depuis la Méditerranée vers le sud de l’Europe.

Ce vent venu du Maghreb n’a pas apporté que du sable en Europe. Il a également amené de la douceur, avec des températures agréables en Corse notamment.