Plusieurs jeunes artistes se sont relayés l’appel de restaurer, sous peu, la fresque détériorée, cette semaine à Alger, par un groupe d’abrutis se présentant comme voyous en guerre contre les expressions maçonniques.

La vidéo partagée par le groupe de malfaiteurs voyous a choqué les Algériens. Certes, la fresque détériorée n’a pas valeur patrimoniale ( elle servait juste à cacher une face hideuse d’un immeuble ), mais le geste maléfique est porteur d’un discours extrémiste nourrissant une aversion maladive de tout ce qui est art.

Les internautes ont exprimé une colère contre la passivité des services de sécurité face à ce geste barbare commis en plein centre de la capitale, et en face de deux institutions étatiques : le parlement et la wilaya.