Un confinement total en Algérie durant les derniers jours du mois de Ramadhan et à l’occasion de la fête de l’Aïd n’est pas écarté. En effet, c’est la proposition suggéré au Premier ministère par le Comité scientifique et de suivi de la pandémie du coronavirus, a révélé ce vendredi le ministre de la santé Abderrahmane Benbouzid.

« Nous avons demandé au gouvernement d’instaurer un confinement total les jours de l’Aïd », a indiqué M. Benbouzid, précisant avoir remis un rapport aux autorités pour interdire les visites pendant la fête de la rupture du jeûne qui marque la fin du mois sacré de ramadan.

« Plusieurs pays ont instauré un confinement total durant les jours de l’Aïd », a rappelé le ministre de la Santé, soulignant que « les visites aux hôpitaux sont interdites, et cela s’applique même aux associations »

« Les circoncisions collectives sont susceptibles d’aller à l’encontre du renforcement des mesures que nous souhaitons prendre pour protéger la population. Ce n’est donc qu’un report de ces circoncisions », a ajouté le ministre.

« Il faut que le port du masque soit obligatoire »

Sur le port du masque, le ministre de la santé a expliqué : « Nous insistons et nous ne cesserons jamais de le faire (…) Nous sommes dans une situation où nous connaissons un peu le virus, on arrive à stabiliser la situation. Mais le gros problème c’est le port du masque. Il faut absolument qu’il soit obligatoire, au moins sur les lieux de travail. C’est un bouclier, un rempart, une barrière qui empêche la propagation du virus entre une personne infectée et une autre qui ne l’est pas ».