Le ministère de la Poste et des Télécommunications a annoncé ce lundi 8 février de nouvelles mesures concernant l’amélioration la qualité de la connectivité internet en Algérie haut et très haut débit.

Il s’agit, selon le bilan du secteur pour l’année écoulée, publié sur le site web du ministère, de la bande passante internationale en Algérie, qui est d’une capacité de 2,4 Térabit/seconde (Tbps), qui sera doublée durant l’année en cours 2021.

« La bande passante internationale est passée de 1.7 à 2.4 Tbps (Térabit par seconde) entre janvier 2020 et janvier 2021. Cette capacité sera doublée durant l’année 2021 », lit-on dans le document. Une démarche qui vise à améliorer la qualité de la connectivité internet haut et très haut débit.

Dans la même optique, le document du ministère rappelle la mise en exploitation, d’une « manière effective », du système du câble sous-marin Orval/Alval (Oran-Valence) et (Alger-Valence) le 31 décembre dernier. La capacité globale de ce câble pourra atteindre les 40 Tbps.

Retour sue le bilan 2021

Toujours dans le souci de l’amélioration de la qualité de la connectivité internet et de la généralisation de l’accès à l’internet haut et très haut débit, le même document rappelle la réalisation de 7.046,93 km de fibre optique et l’implantation de 182 sites de faisceaux hertziens numériques, durant l’année 2020.

Le document publié par le ministère a ensuite énuméré le bilan de l’année 2020 en matière e la modernisation des réseaux de télécommunications vétustes des grandes agglomérations pour l’amélioration de la qualité de la connexion internet au profit des citoyens.

S’agissant de la connexion internet par réseaux mobiles, le ministère a tenu à rappeler « le réaménagement, à l’optimisation et à la rationalisation de l’utilisation de la ressource spectrale de fréquences radioélectriques visant l’amélioration de la qualité de service et de débit des opérateurs de télécommunication ».