Le mot Lalla, aujourd’hui utilisé dans le sens « madame » chez la majorité des nord-africains est en fait un mot amazigh, où il signifie « maîtresse de maison».

D’où l’emploi de « Lallan’s » pour le féminin et « Baban’s » pour le masculin avec une connotation de propriété, toujours en tamazight. La formulation « Lalla » revêtait et revêt toujours une marque de respect et d’estime élevée.

Lalla Achou
Connaissez vous l’histoire de la place Lalla Achou ?

Elle sert aussi d’usage religieux dans d’autres contextes. D’ailleurs, le Darija a longtemps associé le nom de la Mecque au préfixe « Lalla » et plusieurs algeriennes disent encore « Lalla Mekka » pour évoquer la ville sainte.

Lalla Badi
Badi Lalla, la «mère spirituelle» des touaregs

« Lalla » est aujourd’hui utilisé dans la région d’Afrique du Nord, entre le Maroc, l’Algérie et la Tunisie. Son emploi s’illustre, par les saintes qui ont donné leurs noms à des villes Lalla Maghnia ou à des célébrations Lalla Mimouna, Lalla Badi la doyenne du tindiet et la belle placette de Lalla Achou à Ate Izjen sans oublier le beau plateau Lalla Setti de Tlemcen.