Air Algérie : Les vols commerciaux ne reprendront pas immédiatement

Air Algérie rouvre trois de ses agences commerciales au public

Actuellement, Air Algérie ne reprendra plus ses vols commerciaux ni ses vols retour. Dans des circonstances très défavorables, l’entreprise publique continue d’être privée de son réseau international, caractérisé par la crise économique en cours, qui a été exacerbée par l’impact du Covid-19.

Il fait face à d’énormes difficultés financières et doit en même temps faire face à des dépenses incompressibles, à savoir la maintenance des avions, la location de sièges, les coûts des fournisseurs et prestataires de services, notamment les salaires. Certains observateurs estiment qu’il semble au bord de la faillite.

En mars 2020, le flux de trésorerie était d’environ 71 milliards de dinars, ce qui lui a permis de soutenir (payer les employés et maintenir les salaires) pendant les mois de fermeture. Cependant, en raison du manque de vols internationaux, les fournisseurs de devises ont commencé à voir des manques de capitaux.

Plusieurs compagnies étrangères (Air France, ASL Airlines, Transavia, Royal Jordanian. Qatar Airways) exercent le plus normalement du monde sous forme de vols spéciaux de rapatriement, alors que les avions d’Air Algérie restent cloués au sol. Pour les pouvoirs publics, la relance de la compagnie ne semble pas une priorité.

Le gouvernement ne veut pas commenter l’avenir d’Air Algérie et le ministère des Travaux publics et des Transports n’a annoncé aucune nouvelle dans ce sens. Depuis sa nomination au poste de directeur général par intérim de la compagnie aérienne en janvier, Amine Debaghine Mesraoua n’a pas non plus communiqué.

Depuis la reprise des vols intérieurs le 6 décembre 2020, le réseau nord peut être restauré jusqu’à 50%, et le réseau sud peut être restauré jusqu’à 100%, ce qui est loin d’être suffisant pour reconstituer la trésorerie nationale. La compensation économique due par l’État en raison des restrictions de service public ne sera versée que quelques mois plus tard. Habituellement, le réseau domestique ne représente que 10% du chiffre d’affaires.

La dernière déclaration de Air Algérie a semé la confusion, faisant référence à «s’attend à ce que vous trouviez progressivement une procédure appropriée».

Le dernier communiqué de Air Algérie a semé la confusion en faisant allusion à «un programme adapté est mis à votre disposition en prévision d’une reprise progressive». En effet, dans ce communiqué, mis à part la prolongation de la période de validité du billet, il n’y a pas d’autre contenu nouveau. La période de validité est prolongée jusqu’au 31 décembre 2021.

Air Algérie propose des options de modification de réservation flexibles. La société d’État a déclaré: «Les billets achetés avant la reprise effective des vols sont gratuits dans la même classe pendant toute la période de validité et avant la date de voyage prévue.»

Si le plan de voyage change, après l’annulation du vol, Air Algérie fournira “un avis de crédit sous la forme d’un EMD / voucher émis par Air Algérie, valable jusqu’au 31 décembre 2021, et remboursable si cela se produit” Non utilisé “et “réclamations”, le temps de traitement dépend du nombre de demandes en attente “.

La source a déclaré: “En cas de rapatriement, les billets à prix réduit ou promotionnels seront ajustés en fonction du taux de rapatriement applicable le jour du vol.” Le dernier communiqué de presse sonne comme un réveil pour rappeler au gouvernement qu’il s’agit de ce n’est plus le cas, cela peut arriver.

Exit mobile version